Association Agile France

Profession de foi de la liste « Nouvelle Vague Redux » à la candidature du bureau d’AgileFrance en 2014

Cette liste a été élue le 17/12/2014

Au fil des années, l'agilité est devenue, sinon une méthode incontournable, tout au moins un sujet courant dans les discussions mondaines dans le milieu professionnel de la construction de logiciels. On pourra s'en réjouir ou s'en désoler, vu à quoi s'est retrouvé réduit un courant dont l'objectif vibrant était de produire des logiciels plus pertinents et économiquement plus viables : post-its, réunions debout, programmation décérébrée, documentation absente et micro-management.

Qu'importe, dira-t-on, les projets sont là, les budgets aussi. Les entreprises embauchent, militent et se font certifier. L'agilité se vend bien, et si l'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, peut-être n'y a-t-il pas lieu de s'attrister sur le parent pauvre de cette réussite, la profession de programmeur. Loin des promesses initiales lancées par les discours agiles, nous constatons jour après jour que la préoccupation première des financeurs de projets informatiques est de produire toujours moins cher et toujours plus vite des logiciels d'une médiocrité inchangée. S'il n'est pas très difficile de comprendre leur réaction, nous nous alarmons néanmoins de voir développeuses et développeurs se détacher chaque jour un peu plus d'une réflexion qui se donne pourtant pour objectif d'organiser leur travail et de donner un sens à leur profession.

Il s'agit là d'une situation qui nous révolte.

Nous souhaitons faire tout notre possible (et parfois déraisonnablement plus) pour faire valoir une voix alternative et complémentaire, et raviver un débat affadi faute de combattant-e-s, faute de diversité d'opinions et d'expériences.

Nous souhaitons réaffirmer la vocation de l'association Agile France et poursuivre son action actuelle, à savoir : apporter un soutien logistique, financier ou autre à celles et ceux qui le demandent, dans leurs projets de promotion francophone des techniques agiles de développement logiciel, quelle qu'en soit la forme. Nous voulons en particulier soutenir les projets qui ont une logique de rentabilité discutable, un caractère polémique d'ordre à gêner l'équilibre établi, une volonté de questionnement loin des certitudes confortables, une ambition de toucher les individus qui forment cette communauté d'intérêt sur l'agilité - en un mot comme en mille, nous voulons défendre des projets qui n'ont pas vocation à être soutenus par des entreprises dont l'objectif principal reste de gagner de l'argent, encore et toujours plus.

Pour cela nous poursuivrons notre soutien à l'organisation d'événements sans sponsor. L'invasion publicitaire est le coût caché de la gratuité, et ce coût dépasse largement à nos yeux les bénéfices apportés aux participant-e-s de tels événements. Nous voulons attribuer des bourses pour permettre à des personnes qui n'ont pas les moyens financiers d'assister à ces événements préservés de l'influence publicitaire de pouvoir le faire malgré tout.

Au-delà de ces actions d'ores et déjà existantes, nous avons de nombreuses idées supplémentaires sur comment promouvoir une agilité qui serait davantage au service du code et des individus qui l'écrivent : animation de groupes de praticiens, échanges avec d'autres associations agilistes francophones, publication d'ouvrages originaux ou traduits, etc. Néanmoins, nous reconnaissons qu'un effort significatif doit être mené en premier lieu pour communiquer sur la vocation de l'association, son fonctionnement et ses actions. C'est sur ce point-là que nous voulons concentrer avant tout notre énergie : mettre en place un site web informatif, réhabiliter la liste de diffusion pour les membres de l'association, concevoir un dossier d'accueil pour les nouveaux membres.

L'agilité peut être une ligne sur un CV ou un argument sur une réponse à appel d'offres. L'agilité peut aussi être un champ d'engagement et d'action pour explorer ce qu'écrire du logiciel veut dire. Là est la perspective qui nous énergise.

Le bureau


Arnaud est un nudiste des montagnes qui aime se déguiser en informaticien aguerri, à qui on ne la fait pas, revenu de toutes les promesses faciles de logiciel pas cher qui marche, et pourtant toujours empli d'énergie pour remettre l'ouvrage sur l'établi et mieux faire, toujours mieux faire. Fervent (re)lecteur de Guy Debord, contempteur de la pensée unique et amoureux du verbe précis, évangéliste têtu de la pensée spinozienne et du lambda-calcul, Arnaud est basé à Nantes, ce qui fait de lui le plus bretonnant du bureau.

Emmanuel a passé les quinze dernières années de sa vie à tisser des passerelles entre le monde du théâtre et celui du logiciel. Il a organisé nombre des rencontres de praticiens agiles, à une époque où lui et d'autres rêvaient d'être payés pour pratiquer l'agilité en tant que professionnels. Il est avec d'autres à l'origine de la conférence Agile France, du premier Coding Dojo (qu'il préfère appeler dojo développement), et de la conférence Agile Open France. Il est membre du bureau de l'association Agile France depuis deux ans. Après plusieurs années chez Octo Technology où il a promu les méthodes agiles en interne comme en externe, Emmanuel a rejoint Pyxis Technologies France, devenue depuis la coopérative autonome /ut7, dont il est l'un des associés. Il adore coder avec les pieds, mais seulement en public.

Colin est développeur et facilitateur. Adhérant au projet technique et humain que porte l'agilité, désireux de vivre l'expérience au-delà des cadres méthodologiques et sociaux traditionnels, il saute dans le grand bain il y a 5 ans en cofondant une entreprise d'investissement technique au service des startups. Convaincu par les progrès apportés notamment par Extreme Programming, Colin se concentre aujourd'hui sur les ressorts psychologiques et sociaux du développement logiciel en équipe.

Frederic est tombé en amour avec un TO7 et sa tortue logo à l'âge de 7 ans; il en a aujourd'hui 35. Les ordinateurs et les langages se sont succédés, l'envie de faire faire des choses à nos compagnons à puce est restée. Elle s'est enrichie au fil des années d'une passion pour les curieux systèmes bio-informatiques qui se forment quand une équipe de personnes motivées décide de faire quelque chose avec des ordinateurs. Il est depuis 2011 membre de l'équipe d'organsiation de la conférence Agile France (anciennement XP days France).

Bernard est créateur de logiciels d'entreprise depuis 20 ans, Coach agile depuis 10 ans. Il invente de nouvelles manières d'utiliser l'informatique afin de créer des logiciels remarquables. Bernard partage son savoir faire avec les équipes qu'il rejoint, autant pour écrire du code et des tests que pour animer la dynamique d'équipe et le processus de distillation des idées. Il contribue à la communauté agile francaise depuis sa création. Il est co-organisateur d'Agile Open France, la conférence en format "forum ouvert" des praticiens avancés de l'agile en France, qui se réunit annuellement à Itterswiller en Alsace.

Christophe développe et aide à développer du logiciel depuis 25 ans. Il s’intéresse à tout ce qui favorise la création de résultats remarquables dans ce domaine: pratiques élémentaires, choix d’organisation, communication, relations en équipe. Chemin faisant, il aborde, acquiert et redistribue, toujours avec curiosité et enthousiasme, des trésors aussi divers et variés que la programmation fonctionnelle, la revue de code, la facilitation, la modélisation systémique, les protocoles de communication, le coaching, la programmation extrême, la méditation, et la modélisation symbolique...